Magazine Transatlantique - octobre 2012

 

Sommaire

Page principale du site

Numéro spécial 2012

Octobre 2012

15e année

Marie-Josèphe Angélique

 

 

Le PrŽsident Hollande sĠoriente vers une France et une francophonie multiculturelles dont les grandes lignes peuvent tre dŽfinies
au Sommet de la francophonie de Kinshasa

 


Le 17 octobre 2008 ˆ l'ouverture du Sommet de la Fran­co­phonie de QuŽbec, j'avais publiŽ dans le quotidien Le Soleil de QuŽbec un texte dans lequel je soulignais que feu le prŽsident Mitterrand de la France avait dit qu'il n'y a pas de Francophonie sans l'Afrique. Les Žlections qui viennent de se dŽrouler en France ont eu tendance ˆ normaliser les thses racistes du Front national, prchant une France blanche, europŽenne, anti-africaine et anti-musulmane. Il est Žtonnant que cette situation se soit produite sous la prŽ­sidence de Nicolas Sarkozy, fils d'immigrŽ, au moment o les ƒtats-Unis d'AmŽrique ont rŽussi ˆ transcender la ques­tion raciale en Žlisant le prŽsident Obama dont le pre Žtait originaire d'Afrique. Heureusement, le candidat Hol­lande n'a pas embarquŽ dans cette mauvaise aventure et a rŽussi ˆ se faire Žlire et nommer le gouvernement le plus mul­tiethnique de l'histoire franaise et o il y a une paritŽ hommes-femmes.

 

Le Gouvernement le plus multiethnique de lĠHistoire franaise

 

Le PrŽsident Hollande a tenu ˆ ce que son gouvernement soit le premier de la France ˆ avoir la paritŽ hommes-femmes.  Il a aussi fait de telle sorte quĠaujourdĠhui son gouvernement est le plus multiethnique de lĠHistoire fran­aise.  Le PrŽsident Hollande a compris quĠil fallait cham­bar­der la France en donnant la place aux personnes issues de lĠimmigration, ce que a exprimŽ la population franaise en ne votant pas massivement pour le Front national, un mes­sage que le PrŽsident Chirac nĠavait pas saisi en 2002 au moment o la France entire lui avait donnŽ cette mis­sion en Žlisant ˆ 82 % au deuxime tour contre Jean-Marie Le Pen du Front national.  On peut fŽliciter aussi le PrŽ­si­dent Hollande qui vient de faciliter lĠaccession de Monsieur Harlem DŽsir au poste de SecrŽtaire gŽnŽral du Parti socialiste.  Le fondateur du Mouvement SOS-Racisme est comme le PrŽsident Obama de pre noir et de mre blanche et devient ainsi la premire personne non blanche ˆ de­venir patron dĠun grand parti franais.

 

Dans le gouvernement Hollande-Ayrault, on trouve Ma­dame Christiane Taubira qui a fait voter en 2001 la Loi Taubira recon­naissant lĠesclavage comme un crime contre lĠh­u­manitŽ.  Originaire de la Guyane franaise, elle a ŽtŽ nom­mŽe Ministre de la Justice et numŽro 4 du Gou­ver­nement.  Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement, a des parents dĠorigine du Maghreb.  Ë 34 ans, elle sym­bo­lise la rŽussite politique des jeunes issus de lĠimmigration. Monsieur Victorin Lurel, ministre chargŽ des Outre-mer est de La Guadeloupe comme Madame George Pau-Langevin, Ministre dŽlŽguŽe ˆ la RŽussite Žducative auprs du ministre de l'Žducation nationale qui fut long­temps la seule dŽputŽe noire en France mŽtropolitaine et qui a fait nom­mer une rue en hommage au compositeur le Chevalier de Saint-Georges en dŽbaptisant une qui portait le nom dĠun GŽnŽral de NapolŽon qui avait rŽtabli lĠesclavage aux Antilles.  Madame Fleur Pellerin, ministre dŽlŽguŽe aux PME, ˆ l'Innovation et ˆ l'ƒconomie numŽ­rique, est dĠo­rigine corŽenne, Monsieur Kader Arif, ministre dŽlŽguŽ aux Anciens combattants est dĠorigine algŽrienne comme Madame Yamina Benguigui, ministre dŽ­lŽguŽe ˆ la Fran­co­phonie.  LĠAlgŽrie est le 3e pays francophone du monde et pays ayant le plus dĠim­migrŽs arabes ou africains en France.  On a l'im­pres­sion qu'enfin la France se rappelle de ses racines mul­ti­cul­tu­relles et de l'Afrique o se joue l'a­venir de la Francophonie.

 

La notion moderne de la citoyennetŽ nous vient de Caracalla, empereur romain berbre et le baptme de Clovis a ŽtŽ autorisŽ par GŽlase 1er, un pape africain.

 

En 2007 ˆ Dakar, le PrŽsident Sarkozy avait perdu la con­fiance des Africains en prononant un discours Žcrit par son conseiller Henri Guaino, dans lequel il avanait que lĠhomme africain nĠŽtait pas assez entrŽ dans lĠhistoire. Il sem­­­blait oublier lĠapparition des premiers humains en Afrique, le systme de calcul dĠIshango ˆ lĠEst du Congo Kinshasa vieux de 8,000 ans, considŽrŽ comme le plus an­cien du monde et qui aurait ŽtŽ transmis ˆ lĠƒgypte pha­ra­onique dont lĠhŽritage a ŽtŽ rŽcupŽrŽ par la Grce et la Rome antiques.

 

Fils de Septime SŽvre, le premier empereur romain ber­bre, issu de lĠAfrique du Nord, lĠempereur Caracalla a trans­­formŽ lĠempire en accordant en 212 aprs JŽsus-Christ, le droit de citŽ de la ville de Rome ou la citoyennetŽ romaine ˆ tous les sujets de lĠempire en crŽant ainsi la no­tion moderne de citoyennetŽ et de nationalitŽ diffŽrente de la race et de lĠorigine ethnique.

 

Le christianisme, considŽrŽ comme la matrice de la civili­sa­tion europŽenne et occidentale a commencŽ au Moyen-Orient et sĠest dŽveloppŽ en Afrique du Nord en donnant nais­­sance ˆ Saint Maurice, officier romain noir, originaire de la Nubie, devenu saint patron de lĠAutriche, de la Suisse et dĠune partie de lĠAllemagne et Saint Augustin, berbre origi­naire de lĠactuelle AlgŽrie, le plus grand thŽologien chrŽtien. Le pape GŽlase 1er, originaire probablement aussi de la Nubie, a refusŽ, ˆ son Žlection en 492, de faire allŽ­­geance ˆ lĠempereur de Constantinople qui sĠestimait tre le seul hŽritier de lĠEmpire romain et fit la promotion de la christianisation des barbares europŽens dont Clovis, roi des Francs, dont le baptme est considŽrŽ par plusieurs his­­toriens et mme par le GŽnŽral DeGaulle comme le dŽbut de la nation franaise.

 

 

 

 

Le 1e Gouvernement franais du PrŽsident Hollande et du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault

 

La sociŽtŽ tolŽrante de lĠAndalousie musulmane a transmis ˆ lĠEurope la science et lĠhŽritage de la Grce et de Rome souvent en arabe.  Devenue esclavagiste comme la plupart des grandes nations europŽennes, la France a rŽussi ˆ donner des droits ˆ certains esclaves, alors que cela Žtait impensable dans le monde anglo-saxon. Le GŽnŽral Alexandre Dumas nŽ dĠune mre esclave noire et dĠun pre aristocrate franais, ancien chef de la Cavalerie fran­aise, dont le nom est gravŽ sur lĠArc-de-Triomphe ˆ Paris, a ŽtŽ renvoyŽ de lĠarmŽe par NapolŽon Bonaparte dont il avait ŽtŽ le chef ˆ un certain moment parce quĠil avait refusŽ de conduire une force pour rŽtablir lĠesclavage en 1802 ˆ Saint-Domingue, qui allait devenir Ha•ti ˆ son indŽ­pen­dance en 1804 gr‰ce au gŽnie du GŽnŽral Dessalines qui avait battu lĠarmŽe de NapolŽon. Le GŽnŽral Dumas a crŽŽ pour la France une dynastie avec un fils du mme nom devenu lĠŽcrivain franais le plus lu au monde et intro­nisŽ au PanthŽon en 2002 par le PrŽsident Chirac et un petit-fils aussi du mme nom admis ˆ lĠAcadŽmie franaise en 1874.

 

En 1914, le SŽnŽgalais Blaise Diagne fut le premier Noir ˆ reprŽsenter lĠAfrique au parlement franais, en suivant lĠe­xemple de lĠex-esclave Jean-Baptiste Belley qui reprŽ­sen­tait St-Domingue, lĠactuel Ha•ti aprs lĠabolition de lĠes­cla­vage par ses congŽnres Toussaint Louverture et Des­sa­lines en 1793 et qui fut acceptŽ par le gouvernement fran­ais en 1794. En 1940, aprs la capitulation de la France sous occupation allemande, le Guyanais FŽlix ƒbouŽ en­terr­Ž au PanthŽon en1949, gouverneur du Tchad, premier Noir gouverneur de colonie, rallia ˆ la France libre et au GŽnŽ­ral DeGaulle le premier territoire et la premire armŽe qui allait avec le GŽnŽral Leclerc donnait la premire vic­toire ˆ la France libre ˆ Koufra en Libye contre les Italiens. En 1943, Alger devint la capitale de la France libre aprs Braz­zaville o le GŽnŽral DeGaulle donna en 1944 le droit de vote aux colonies. Ë la fin des annŽes 1950, des Afri­cains furent ministres dans des gouvernements franais. Feu le PrŽsident Houphou‘t-Boigny alors quĠil recevait une importante dŽlŽgation de leaders Noirs amŽricains dans laquelle jĠŽtais en 1991, il nous avait racontŽ comment les AmŽricains Žtaient surpris de le voir reprŽsenter la France ˆ une confŽrence des Nations-Unies ˆ New York en 1959 alors quĠil Žtait numŽro deux du gouvernement franais et que le Guyanais Gaston Monnerville Žtait prŽsident du SŽnat et donc numŽro deux de lĠƒtat franais. LĠaccep­ta­tion de lĠindŽpendance, au lieu de rester dans la Com­mu­nautŽ franaise par les leaders de lĠAfrique noire et la guerre dĠAlgŽrie ont changŽ la perception quĠavait lĠŽlite fran­aise envers les Noirs et les Arabes. Ces ŽvŽnements ont fait oublier ˆ lĠƒtat franais quĠil devait continuer ˆ sĠoc­cu­per de ses citoyens noirs et arabes et les a parquŽs dans des banlieues inhospitalires, o rgnent souvent la mi­sre et le dŽsespoir, alors que les AmŽricains ont fini par trou­ver la faon dĠintŽgrer les Noirs dans la sociŽtŽ amŽ­ri­caine ˆ laquelle ils ont apportŽ leur gŽnie, surtout dans le do­maine de la musique et de la culture populaire qui a transformŽ les Etats-Unis jusquĠˆ faire Žlire le PrŽsident Obama.

 

Le Sommet de la Francophonie de Kinshasa organisŽ par un gouvernement issu en majoritŽ de la sociŽtŽ civile et comportant au moins 25% des femmes permettra la mise en valeur du ca­ractre multiculturel de la Franco­phonie et peut tre un nouveau dŽpart pour un vrai partenariat entre la France, l'Afrique et la Francophonie et pour l'avenir du Congo

 

Si la France se considre encore comme une grande puis­sance, c'est tout simplement parce qu'elle peut compter sur une vingtaine d'anciennes colonies africaines et sur la Fran­­cophonie internationale. Le deuxime pays fran­co­phone du monde est le Congo-Kinshasa, une ancienne co­lonie belge avec 60% de francophones sur 75 millions d'ha­­bitants et qui sera h™te du Sommet de la Francophonie d'oc­tobre 2012. Le Congo est un pays en guerre sous occu­pation rwandaise et ougandaise ˆ l'Est qui a fait plus de 6 millions de morts et des viols. Les Žlections de no­vembre dernier ont ŽtŽ qualifiŽes de non Žquitables par l'U­nion europŽenne et les Nations-Unies, et ont maintenu le PrŽ­sident Kabila au pouvoir ˆ cause de la dŽsorganisation de l'opposition. Cette situation a poussŽ certains pays dont la France ˆ penser ˆ boycotter le Sommet de la Fran­co­pho­nie de Kinshasa. Il faut se souvenir qu'en 1991, le Sommet prŽ­vu ˆ Kinshasa avait ŽtŽ annulŽ en partie gr‰ce au pre­mier ministre canadien d'alors, Brian Mulroney, et que cela n'a­vait rien donnŽ au peuple congolais. Au lieu d'annuler le Som­met de Kinshasa, il faut en faire un acte fondateur de la nouvelle relation entre l'Afrique, la Francophonie, le Canada et la France. Le peuple congolais veut le Sommet de la Francophonie de Kinshasa, ˆ condition qu'il soit orga­ni­sŽ par un gouvernement issu de la sociŽtŽ civile ou quĠil dŽcide de lĠŽtablissement dĠun gouvernement en majoritŽ issu de la sociŽtŽ civile et com­pre­nant au moins 25% de femmes, ayant la capacitŽ de mettre fin ˆ la guerre et aux viols ˆ l'Est du pays, de pro­vo­quer le dŽveloppement Žco­no­mique et de civiliser les rela­tions entre M. Kabila et son op­position.  Il ne faut plus com­mettre lĠerreur de 2004 quand on avait livrŽ le pays ˆ un gouvernement des an­ciens chefs de guerre en Žcartant la sociŽtŽ civile qui par sa rŽsistance, surtout ˆ lĠEst du pays, avait rŽussi ˆ maintenir lĠunitŽ du pays alors que le gouvernement de Kinshasa avait abandonnŽ lĠEst aux envahisseurs rwandais et ougandais.

 

Des femmes ont jouŽ un r™le important dans lĠhistoire congolaise.  Il faut se sou­venir de la prophŽtesse Kimpa Vita, dite BŽatrice du Con­go que certains historiens qua­li­fient de Jeanne dĠArc con­golaise.  Pour rŽtablir lĠunitŽ de son pays, elle avait fon­dŽ une ƒglise en sĠopposant aux mis­sionnaires europŽens quĠelle accusait de sĠtre ap­pro­priŽs le christianisme alors quĠil a ses origines au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, de mŽ­priser les Noirs et de fa­ciliter lĠesclavage.  Elle fut exŽ­cu­tŽe et bržlŽe en 1706.  Ses idŽes ont ŽtŽ reprises 200 ans plus tard par le pro­phte Simon Kimbagu dont lĠƒglise de plus de 10 millions de fidles est aujourdĠhui la deu­xime en importance du Congo aprs lĠƒglise catholique.  Du­rant la Guerre civile de 1964, a ŽtŽ exŽcutŽe SÏur AnuaritŽ, bŽatifiŽe en 1985 par Jean-Paul II et qui est devenue la sainte patronne du Congo.  Ë la mme pŽriode, La Mwamikazi Mwa Nya­lu­ganda de Bashi du Kivu a orga­ni­sŽ la riposte pour re­prendre la ville de Bukavu aux re­belles et a ainsi com­men­cŽ un mouvement qui allait rŽu­ni­fier le pays.

 

Il ne faut pas oublier que le Congo a le plus grand potentiel Žco­nomique du continent, dont des ressources naturelles dans lesquelles la Chine, le Canada ont investi des mil­liards de dollars et convoitŽes aussi par les ƒtats-Unis. Le Con­go a aussi produit une vieille civilisation dont a traitŽ l'his­torien belge David Van Reybrouck dans son livre Congo de 2010 :

- qui a envoyŽ des dŽlŽguŽs ˆ la Cour du pharaon Žgyptien, 3000 ans avant JŽsus-Christ,

- qui a crŽŽ le systme de calcul d'Ishango, le plus vieux du monde,

- qui a donnŽ lieu au brassage ethnique entre les Nubiens et les populations locales permettant ainsi l'avnement de la plus grande partie de la formation du peuple bantu, le plus important d'Afrique avec plus de 250 millions de per­sonnes,

- o sĠest formŽe en partie la langue swahili, la plus rŽ­pan­due en Afrique avec prs de 200 millions de locu­teurs, et la langue du pre du PrŽsident Obama.

- qui, ˆ l'Žpoque de l'ancien Royaume du Congo, a envoyŽ Mathieu Dacosta ˆ la fondation du Canada en 1604 et celle de QuŽbec en 1608 et a produit les parents de Marie-Josphe AngŽlique, une esclave noire pour qui nous ve­nons de faire nommer une grande place ˆ MontrŽal, comme nous avions fait pour une rue en lĠhonneur de Mathieu DaCosta ˆ QuŽbec en 2008.

- qui est la terre d'origine des esclaves qui ont crŽŽ ˆ Congo Square, ˆ la Nouvelle-OrlŽans, les bases de la mu­sique amŽricaine moderne qui a transformŽ la culture po­pu­laire amŽricaine devenue afro-occidentale et qui a abouti ˆ l'Žlection du PrŽsident Obama.

 

En 2010, le prŽsident Obama a fait passer, dans sa loi des finances, une disposition sur la protection des richesses natu­relles du Congo en se souvenant probablement de ce que son pays doit au Congo qui a fourni l'uranium ˆ la base de la premire bombe atomique amŽricaine et la musique cousine de celle de Kinshasa, qui est en Lingala et est la plus importante d'Afrique. Il faut souligner que Kinshasa, mal­grŽ son dŽsordre avec ses 13 millions dĠhabitants ˆ 70 % francophones, est considŽrŽe par plusieurs comme la plus grande mŽtropole africaine, qui dispute aussi la pre­mire place de la Francophonie ˆ la rŽgion parisienne, et elle est trs crŽative.

 

Le cardinal Malula a ŽlaborŽ le rite catholique congolais ac­cep­tŽ par le Vatican en 1988 pour la plus grande ƒglise ca­tho­lique d'Afrique, et dans lequel a ŽtŽ cŽlŽbrŽe la messe que nous avons fait diffuser le 13 fŽvrier 2011 ˆ la tŽlŽ­vi­sion de Radio-Canada en hommage ˆ Marie-Josphe AngŽlique et Mathieu DaCosta. Kinshasa a rŽcemment ŽtŽ le lieu de tournage du film Rebelle du QuŽbŽcois Kim Nguyen, dont le pre Žtait d'origine vietnamienne, film ayant comme actrice principale la jeune Rachel Mwanza 15 ans que nous avons eu le plaisir de recevoir ˆ MontrŽal avec les Congolais de MontrŽal et le producteur Pierre Even, ancienne enfant de rue qui a gagnŽ le premier prix d'in­terprŽtation fŽminine au Festival de Berlin en fŽvrier 2012 et aussi au Festival Trbeca fondŽ par l'acteur Robert De Niro ˆ New York en avril.

 

  

Kinshasa, métropole africaine et francophone

Mathieu DaCosta

 

                      

                       

 Kinshasa a besoin de l'expertise d'autres grandes villes fran­­cophones comme Paris, MontrŽal et Bruxelles pour crŽer un mŽtro, l'urbanisation de certains quartiers et le trai­­tement des dŽchets. Une coopŽration entre la France, le Canada, le Congo, l'AlgŽrie, troisime pays francophone du monde mme s'il n'est pas membre de l'Organisation In­ter­­nationale de la Francophonie et les ƒtats-Unis peut tre trs utile ˆ la Francophonie et ˆ la France pour apprendre ˆ intŽgrer les minoritŽs raciales dans son tissu social en leur confiant la direction de leur municipalitŽ pour les res­pon­­sabiliser et en crŽant des entreprises avec des pŽtro-dol­lars qui peuvent venir de l'AlgŽrie et d'autres pays arabes.

 

Rencontre ˆ Kinshasa entre la Premire Ministre Marois du QuŽbec et le PrŽsident Hollande de la France, ainsi quĠavec le Premier Ministre Harper du Canada

 

Tout peut se discuter au Sommet de Kinshasa qui peut aussi tre une grande fte populaire s'il y a une en­tente entre Monsieur Kabila, la sociŽtŽ civile et l'Op­po­sition qui contr™le 70 % de la ville de Kinshasa. Si le Sommet de la Francophonie de Kinshasa avait ŽtŽ annulŽ, Monsieur Kabila aurait pu en profiter pour se rapprocher de son men­tor KagamŽ du Rwanda qui ne parle pas franais et comme lui, tenter de remplacer le franais par l'anglais comme langue officielle. Des groupes de pression amŽ­ri­cains auraient ŽtŽ prts ˆ envoyer des milliers de pro­fes­seurs d'anglais au Congo et la Francophonie internationale aurait alors ŽtŽ sŽrieusement menacŽe. 

 

Heureusement, le PrŽsident Hollande a compris le dŽsir pro­fond du peuple congolais qui comme lĠa dit sa ministre chargŽe de la Francophonie sera dans une dizaine dĠan­nŽes le premier peuple francophone du monde en dŽpas­sant les Franais en nombre de francophones.  Le travail de la sociŽtŽ civile congolaise de lĠintŽrieur et de la dias­po­ra a poussŽ les ƒtats-Unis dĠAmŽrique et les Nations-Unies a reconna”tre ouvertement pour la premire fois depuis 15 ans que lĠEst du Congo est occupŽ par des troupes rwandaises et ougandaises.  Le gouvernement congolais a fini par se rallier ˆ cette mme thse.  Il serait donc in­tŽ­res­sant quĠau Sommet de Kinshasa, on propose une force des amis du Congo et de lĠUnion EuropŽenne comme cela avait ŽtŽ fait pour la rŽgion de lĠIturi, pour pacifier lĠEst du Congo au moment o les Nations-Unies cherchent une solution.

 

    

Stephen Harper
 Pauline Marois
François Hollande

 

                            

 

Il faut aussi signaler que lĠHistoire vient ˆ la rescousse du Sommet de la Francophonie de Kinshasa.  Comme lĠa Žcrit le quotidien La Presse de MontrŽal, le Sommet de Kin­sha­sa sera le lieu dĠune premire rencontre entre Madame Pauline Marois, premire femme Žlue au poste de Premier Ministre du QuŽbec et le PrŽsident Hollande de la France et mme avec le Premier Ministre du Canada Ste­phen Harper.  CĠest comme si les astres se souvenaient du fait que Mathieu Da Costa venu de lĠancien Royaume du Congo avait, comme le souligne le gouvernement du Canada, fa­ci­litŽ les pre­miers contacts entre les Franais et les Autoch­tones du Canada entre 1604 et 1608.  CĠest la preuve que le Congo peut encore jouer un r™le important dans le monde, notamment en crŽant un partenariat entre la France, le QuŽbec, le Canada et lĠAfrique pour donner une nouvelle vision du monde inspirŽe des idŽaux de la Francophonie.  Madame Marois devrait profiter du Sommet de Kinshasa pour Žtablir une premire reprŽsentation du QuŽbec en Afrique et renforcer sa coopŽration avec le Congo en lui trans­fŽrant lĠexpertise Žconomique nŽe de la RŽvolution tran­quille quŽbŽcoise et en insistant pour que le QuŽbec et le Canada puissent ensemble coordonner des programmes pour aider ˆ changer la situation des femmes victimes de viols ˆ lĠEst du Congo.  La crŽation ˆ MontrŽal et ˆ Kinshasa du Centre DaCosta-AngŽlique peut per­mettre une grande coopŽration culturelle entre le Congo, le QuŽ­bec, le Canada et lĠAfrique, qui peuvent aussi en­semble tra­vailler avec la France pour la crŽation dĠun centre culturel africain ˆ Congo Square ˆ la Nouvelle-OrlŽans, en Louisiane o lĠon peut enseigner le franais.

 

                                                                           Kanyurhi T. Tchika

[N.B. – Une partie de cet article a ŽtŽ publiŽe par le quotidien Le Soleil de QuŽbec
le 5 juillet 2012 durant le premier Forum mondial de la langue franaise]

 

 

Magazine Transatlantique - octobre 2012