Magazine Transatlantique - octobre 2012

 

Sommaire

Page principale du site

Numéro spécial 2012

Octobre 2012

15e année

Marie-Josèphe Angélique

 

 

La Ville de MontrÉal adopte une rÉsolution visant
la dÉsignation de la place Marie-JosÈphe AngÉlique

 


Le maire de MontrŽal, M. GŽrald Tremblay

 

MontrŽal, le 20 fŽvrier 2012 – Le maire de MontrŽal, M. GŽrald Tremblay, a le plaisir dĠannoncer que le conseil municipal a adoptŽ aujourdĠhui une rŽsolution visant ˆ rendre hommage ˆ Marie-Josphe AngŽlique, cette esclave qui a connu un destin tragique. Pour faire suite aux recommandations du ComitŽ de toponymie de la Ville de MontrŽal, un espace dans lĠarrondissement de Ville-Marie, adjacent ˆ la station de mŽtro Champs-de-Mars, sera donc consacrŽ ˆ son souvenir.

 

Ç Par la dŽsignation de la place Marie-Josphe-AngŽlique, nous posons un geste de mŽmoire relativement ˆ lĠexistence de lĠesclavage dans lĠhistoire de notre mŽtropole. Nous nous devons, collectivement, de rŽaffirmer nos valeurs de tolŽrance, dĠinclusion et dĠŽgalitŽ entre tous les citoyens, tout en rappelant lĠimportante contribution des MontrŽalais issus des communautŽs noires au dŽveloppement de notre mŽtropole È, a dŽclarŽ le maire de MontrŽal, M. GŽrald Tremblay.

 

Cette dŽsignation en mŽmoire de Marie-Josphe AngŽlique (v. 1705-1734) rappelle la rŽalitŽ historique de lĠesclavage au Canada, et plus particulirement ˆ MontrŽal. Rappelons que plusieurs gestes ont ŽtŽ posŽs par lĠadministration municipale pour souligner la contribution de la communautŽ noire ˆ la sociŽtŽ montrŽalaise. En plus dĠavoir dŽcrŽtŽ, en 2004,  la JournŽe Martin Luther King afin de lutter contre la discrimination et promouvoir la dŽfense des droits et libertŽs, la Ville de MontrŽal cŽlbre depuis maintenant 21 ans le Mois de lĠhistoire des Noirs.

 

Le sombre destin de Marie-Josphe-AngŽlique

 

NŽe ˆ Madre, au Portugal, Marie-Josphe AngŽlique Žtait lĠesclave dĠun nŽgociant de MontrŽal. En 1734, elle fut accusŽe dĠavoir incendiŽ la moitiŽ de la ville. LĠaccusation sĠappuyait sur le tŽmoignage dĠune enfant et bien que le juge aurait expliquŽ que ce tŽmoignage avait peu de valeur, il dŽclara tout de mme Marie-Josphe AngŽlique coupable et la condamna ˆ mort. Ë la lumire de recherches historiques rŽcentes, il est admis que les preuves Žtaient insuffisantes pour conclure ˆ la culpabilitŽ de Marie-Josphe AngŽlique. Elle a dĠailleurs toujours niŽ son implication dans lĠincendie, sauf sous la torture. Ë cette Žpoque, les esclaves Žtaient des cibles faciles lorsquĠil fallait trouver des coupables et, ˆ dŽfaut de preuves contraires, lĠinnocence de Marie-Josphe AngŽlique est plus que probable.

 

La place Marie-Josphe AngŽlique est situŽe ˆ proximitŽ du Vieux-MontrŽal, entre lĠavenue de lĠH™tel-de-Ville et la station de mŽtro Champ-de-Mars, au sud de lĠavenue Viger Est. La dŽnomination de cet espace public sĠinscrit dans les cŽlŽbrations entourant la 21e Ždition du Mois de lĠhistoire des Noirs qui a pour thme cette annŽe Imaginer un nouveau monde.

 

Le Magazine Transatlantique remercie le Maire et le Conseil municipal de MontrŽal dĠavoir acceptŽ sa demande de nommer une place en hommage ˆ Marie-Josphe AngŽlique.  Le Magazine est dĠautant plus ravi quĠune place a ŽtŽ trouvŽe dans lĠarrondissement Ville-Marie o elle a vŽcu et o elle a ŽtŽ exŽcutŽe, une place qui sera lĠune des plus visitŽes, surtout aprs la fin de la construction du Centre hospitalier universitaire de MontrŽal (CHUM) qui sera autour de la Place Marie-Josphe AngŽlique.

 

 

Magazine Transatlantique - octobre 2012