Magazine Transatlantique - octobre 2012

 

Sommaire

Page principale du site

Numéro spécial 2012

Octobre 2012

15e année

Marie-Josèphe Angélique

 

 

Mme Louise Harel est fiÈre dĠavoir participÉ À la reconnaissance de la mÉmoire dĠAngÉlique

 

 


Mme Louise Harel, chef de Vision MontrŽal

 

MTL, le 20 fŽvrier 2012 - Ç Le conseil de Ville de MontrŽal sĠapprte ˆ donner ˆ la mŽmoire de Marie-Josphe AngŽlique, une esclave noire exŽcutŽe ˆ MontrŽal en 1734, une reconnaissance officielle bien mŽritŽe, a dŽclarŽ la chef de lĠOpposition officielle, madame Louise Harel. Je suis heureuse dĠavoir appuyŽ en avril 2011 les dŽmarches de monsieur Kanyurhi T. Tchika, qui pendant prs de trois ans, a oeuvrŽ pour quĠun espace public montrŽalais soit dŽdiŽ ˆ Marie-Josphe AngŽlique È.

 

Ç CĠest un geste de mŽmoire important que pose aujourdĠhui la Ville de MontrŽal, en nommant officiellement une place publique Ç Marie-Josphe-AngŽlique È. Ce faisant, elle rŽhabilite aux yeux de plusieurs une pŽriode sombre de son passŽ car, au-delˆ de la reconnaissance de la vie de cette femme, la place qui portera bient™t son nom rappellera lĠexistence de lĠesclavage ˆ MontrŽal, a poursuivi Mme ƒlaine Ayotte, porte-parole en matire de culture et conseillre de Marie-Victorin. LĠemplacement de la future place publique, un carrŽ de verdure qui jouxte le mŽtro Champ-de-Mars, est dĠailleurs situŽ ˆ proximitŽ de lĠendroit o Marie-Josphe AngŽlique a vŽcu et a ŽtŽ exŽcutŽe, ce qui est cohŽrent avec la mŽmoire qui est honorŽe È.

 

CommŽmorer lĠhistoire des Noirs ˆ MontrŽal En inaugurant la place Marie-Josphe AngŽlique le 23 aožt prochain, ˆ lĠoccasion de la JournŽe internationale de lĠabolition de lĠesclavage, la Ville de MontrŽal rend hommage ˆ la communautŽ Noire dans son ensemble. Son histoire sĠŽtend sur plus de 360 ans et commence ds les dŽbuts de Ville-Marie. Les Noirs ont contribuŽ ˆ lĠessor et au dynamisme de MontrŽal, ajoutant au caractre exceptionnel de la ville. Ils ont aidŽ de diffŽrentes faons ˆ faire conna”tre la mŽtropole quŽbŽcoise, notamment en participant ˆ la crŽation et au soutien de lĠinfrastructure des transports de la ville, de mme quĠen faisant de MontrŽal un carrefour du jazz de premier plan en AmŽrique du Nord.

 

Il faut signaler que Mme Louise Harel a ŽtŽ responsable de mouvements Žtudiants au QuŽbec dans les annŽes 1960.  Elle sĠŽtait rapprochŽe des syndicats avant de se lancer en politique active avec le Parti QuŽbŽcois o elle a ŽtŽ dŽputŽe durant plus de 25 ans ˆ lĠAssemblŽe Nationale du QuŽbec et Ministre ayant eu plusieurs portefeuilles ministŽriels, dont ceux de la SolidaritŽ sociale et de la Condition fŽminine ˆ laquelle elle tient beaucoup et aux droits humains et ˆ la solidaritŽ internationale.  Madame Harel a aussi la premire femme ˆ devenir prŽsidente de lĠAssemblŽe Nationale du QuŽbec, et ˆ ce titre, elle a pu prŽsider lĠAssemblŽe des parlementaires de la Francophonie.

 

 

 

Magazine Transatlantique - octobre 2012