Magazine Transatlantique

5948 Hochelaga

Montréal, Québec, Canada, H1N 1X1

Tél.: 438 843-4438 Téléc.: 514 253-5478

Internet: magazinetransatlantique.com

Courrier électr.: info@magazinetransatlantique.com

 

 

Daphnée Belace : L'étoile montante de la musique jacmelienne

Moise Mougnan

C'est par sa voix d'or, envoûtante et limpide comme les eaux du Bassin Bleu, que la nouvelle chanteuse de coeur des Jacméliens, la belle et charmante Daphnée Belace, a accueilli   l'illustre hôte de la ville, la gouverneure générale du Canada, madame Michaelle Jean. Madame Jean, bien que chef d'État du Canada, est d'origine haïtienne.

 

La chanteuse jacmelienne Daphnée Belace félicitée par la gouverneure générale du Canada Michaelle Jean

 

Beauté fatale aux yeux de rêve pétillants de sensualité, Daphnée Belace ,qui est considérée comme l'étoile montante de la musique jacmelienne, suit les traces de son illustre consoeur Emeline Michelle . Une grande artiste qu'elle aime et qu'elle admire d'ailleurs fort bien.

Nouvelle venue dans le paysage musical très bien convoité de la belle cité aux mille beautés, la talentueuse et séduisante   Daphnée, se donne comme tâche de consolider d'abord ses acquis auprès de ses mélomanes locaux, de se faire encore connaître davantage dans le pays, et ensuite de conquérir un jour le monde. Celle qui chante depuis l'âge de 6 ans, et qui a fait partie du groupe '' Les Invincibles '' très connu dans la ville, est une découverte d'une religieuse canadienne (soeur Angel) qui a repéré très tôt ses talents précoces. Le hasard des choses ou peut-être l'étoile du destin   ont fait que c'est elle   qui est choisie par sa ville, pour chanter devant le chef     d'État canadien et sa délégation, dont l'ambassadeur canadien en Haïti monsieur Claude Boucher.

À 21 ans, la fille de Denis Belace et de Marie Antonia Jean Baptiste, peut se   permettre de réaliser enfin son rêve, surtout qu'elle a maintenant l'encouragement de ses parents et     le soutien de toute une ville qui l'a vu   performer en   diva devant le chef d'État canadien, une autre     fierté de Jacmel, sa ville maternelle. C'est avec << Jacmel chérie >> la chanson fétiche du grand guitariste Claude Pierre, qui rend hommage à la belle cité (qui tire son nom d'un ancien colon français Jacques Melo), que Daphnée a honoré   madame Jean. La prestation offerte par la chanteuse à la prestigieuse invitée ce 16 mai 2006, devant le palais de l'hôtel communal de Jacmel, restera dans les mémoires   L'artiste était véritablement à la hauteur de l'attente. Pulpeuse et énergique, elle portait   une fine lingerie (un beau corsage rose et une jupe blanche) d'une esthétique de mannequin à rendre jalouse Naomi Campbell. Son corps taillé sur mesure, et qui porte à merveille toute sa féminité, donnait au public   son intelligent savoir -faire, dans un déhanchement et un jeu de mouvement à la baladi orientale ou au soukouss congolais   capable de faire défroquer un curé. Cela faisait exploser de joie et de plaisir l'assistance.   La scène était à sa merci. Daphnée n'improvisait pas. Elle livrait le spectacle en véritable professionnelle. Tout Jacmel était sous le charme, et surtout la gouverneure générale du Canada, qui ne quittait pas des yeux la talentueuse chanteuse. On sait que la présence de cette dernière a   fait de Jacmel, ce jour- là, la capitale du pays.   Toute la presse nationale était là, ainsi que la presse haïtienne de la Floride, et surtout la presse canadienne venue couvrir son chef d'État .Pour Daphnée ,qui est regardée ce jour là   dans tout le pays, c'était le comble du bonheur. Se faire encenser par ses compatriotes, et surtout se faire chaudement féliciter par la gouverneure générale, qu'elle considère comme une icône et son idole, c'est le summum de la consécration.   Michaelle Jean représente pour moi tout un symbole, dit-elle fièrement, elle est un modèle de réussite et de persévérance pour toutes les Jacmeliennes en particulier   et pour toutes les Haïtiennes en général. Les deux Jacmeliennes viennent de faire enfin connaissance. L'une chef d'État d'un pays étranger, l'autre vivant enfin son jour de gloire devant des salves d'applaudissements, en attendant à son tour de     conquérir     le monde, par sa douce, chaleureuse et envoûteuse   voix .Une voix qui venait de passer avec brillance le grand test, devant son public et surtout devant l'invitée d'honneur de la ville, sans la moindre trace de tract. Chanteuse populaire de Zouk et de Kompa (ou Compa) celle qui a reçu le grand trophée de Yaquimel Star de Jacmel en 2000, peut passer allégrement d'une musique à une autre, imitant avec aisance des grandes chanteuses comme Edith Lefel, Jocelyne Berouard de Kassav, ou les Canadiennes Lara Fabian, Ginette Renaud et Céline Dion, qui sont parmi ses préférées. Daphnée écrit ses chansons, sait improviser a cappella comme une bonne choriste d'église, et surtout sait donner au timbre de sa voix, toutes les sonorités d'une audacieuse musique. Le Jazz, le Blues, le Gospel et le Soul figurent aussi dans son riche répertoire musical. Fille des Caraïbes, le Reggae, la salsa, le Zouk et la Meringué ne peuvent échapper à ses interprétations. Sans compter,jeunesse oblige , le Rap ou le RnB. Et la danse ? .Daphnée sait danser comme une véritable déesse de la chorégraphie.   C'est dire combien le talent s'est incarné en sa personne. Cette fille a de l'avenir devant elle, confiait la journaliste de Floride Karyne Sylvestre Pompilus. Et l'avenir, Dalphnée le conçoit aussi par le travail et surtout par les études.   Elle suit présentement des études à l'école de droit de l'université nationale d'Haïti, dans le but de faire carrière un jour dans la diplomatie,dit-elle. Sa rencontre avec madame Jean ne pouvait que renforcer et raffermir ce rêve. Elle est aussi une présentatrice adulée de l'émission télévisée très prisée ''Jacmel en relief.''. Respectée et respectueuse, sympathique jusqu'à l'abondance, Daphnée sait vous couvrir autant par son charme, que par son sourire toujours ponctuel.   Son éducation chrétienne y est aussi sûrement pour beaucoup.

Ce qui est sur et certain, c'est que Daphnée aura un jour son rendez-vous avec l'histoire, tout comme sa consoeur Michaélle Jean qui l'a déjà. Daphnée Belace porte aujourd'hui haut le flambeau de sa ville.

Jacmel la belle ou plutôt Jacmel chérie   ne pourra que s'enorgueillir. Et tout Haïti avec.

 

Daphnée Belace