Madagascar est l’hôte du prochain sommet de la francophonie

C’est finalement Madagascar, qui accueillera le prochain sommet de la Francophonie en 2010. Ce fut donc un succès personnel du président Marc Ravalomanana, qui repart tout satisfait du 12éme sommet de la francophonie de Québec, qui s’est déroulée du 17 au 19 octobre dans la ville éponyme.

Cette offensive de charme de la belle Ile, date d’ailleurs du sommet de Bucarest (Roumanie) de 2006 ou la candidature de Madagascar était considérée comme la plus solide et la plus sérieuse.

La République démocratique du Congo, qui était pourtant postulante, préfère désister pour se contenter de celui de 2012.

Deuxième pays francophone en importance après la France, le Congo, préfère envoyer un simple ministre pour défendre une candidature, qui pourtant avait le soutien de toute l’Afrique centrale. L’absence du président Joseph Kabila à ce sommet, a été l’une des raisons évoquées selon plusieurs observateurs du choix de Madagascar. La reprise des hostilités du rebelle Laurent Nkunda dans l’Est du pays était aussi avancée pour justifier le manque d’intérêt que le Congo donne à ce sommet

Madagascar, était fortement représentée et bien préparée à convaincre les autres pays membres. Le sommet de Québec avait pour thème la gouvernance et l’environnement. Celui de Madagascar sera placé sous le théme de la diversité culturelle. Madagascar un pays multiracial, afro-asiatique, veut que son sommet porte sur le développement durable, surtout à cause de sa sitation insulaire et sur la biodiversité parce que il dispose des espèces animales parmi les plus rares du monde. Il faut souligner aussi, que l’Ile accueillera en marge de ce 13éme sommet, les assises de l’Union Internationale de la presse francophone.

La Francophonie, ce sont 56 États et gouvernements, ainsi que 14 pays observateurs. L’ancien président du Sénégal Abdou Diouf en est le secrétaire général. Le siège est à Paris (France). Le sommet se tient chaque deux ans.

Moïse Mougnan

NB : Légende Photo : notre collaborateur Moïse Mougnan et le président Malgache Marc Ravalomanana lors du sommet de la francophonie à Québec.