Une rue Mathieu Dacosta, Madame Micha‘lle Jean, Gouverneure gŽnŽrale du Canada et Monsieur Barack Obama,

prŽsident des ƒtats-Unis dĠAmŽrique : La reconnaissance du gŽnie africain en AmŽrique du Nord

 

par Kanyurhi T. Tchika,

M. Tchika a commentŽ pour la Voix de l'AmŽrique et Radio-Canada durant la visite de la Gouverneure gŽnŽrale en Afrique du 14 au 24 avril 2010.

Le 19 fŽvrier 2009, jĠai eu le plaisir de couvrir pour la Voix de lĠAmŽrique, la premire visite officielle du PrŽsident Obama des ƒtats-Unis ˆ lĠŽtranger et notamment au Canada, premier partenaire Žconomique du pays. Le PrŽsident Obama Žtait accueilli par Madame Micha‘lle Jean, Gouverneure gŽnŽrale du Canada, dĠorigine ha•tienne et ayant donc, elle aussi, des anctres africains. Mon reportage a ŽtŽ trs apprŽciŽ, surtout en Afrique, o lĠon faisait la dŽcouverte, quĠˆ la tte de deux pays les plus importants de lĠAmŽrique du Nord, il y avait des personnes dĠascendance africaine. Le 19 octobre 2008, aprs le Sommet de la Francophonie de QuŽbec, jĠai eu la chance de fŽliciter le maire Regis Labeaume de QuŽbec ˆ la rŽsidence officielle de la Gouverneure gŽnŽrale, la Citadelle de QuŽbec dĠavoir nommŽ ˆ notre demande une rue en hommage ˆ Mathieu Dacosta, compagnon et interprte noir de Samuel de Champlain lors de la crŽation du Canada et de QuŽbec, il y a 400 ans.

 

Cofondateur du Canada et pre des relations interculturelles au pays, Dacosta Žtait originaire de lĠancien Royaume du Congo

Dacosta Žtait originaire de lĠancien Royaume du Congo qui comprenait une partie du Congo Brazzaville, du Congo Kinshasa, du Gabon et de lĠAngola actuels. FondŽ au 10e sicle par des Bantu partis de la Nubie au dŽbut de lĠre chrŽtienne et ayant sŽjournŽ dans la rŽgion des Grands Lacs africains de lĠEst o ils sĠŽtaient mŽtissŽs avec des populations autochtones auxquelles ils avaient appris lĠart de travailler le fer, le Royaume du Congo fut, avec le monde du Swahili ˆ lĠEst, dĠo Žtait issu plus tard le pre du PrŽsident Obama, et lĠEmpire du Mali ˆ lĠOuest, lĠune des trois principales civilisations africaines, lors du dŽbut de la Traite nŽgrire au 16e sicle, et dont les descendants allaient sĠillustrer dans le Nouveau Monde en dŽpit des circonstances trs dŽfavorables.


Aprs le passage de lĠexplorateur portugais Diego Cao, 10 ans avant lĠarrivŽe de Christophe Colomb en AmŽrique, le Royaume du Congo se convertit au christianisme dont ses habitants avaient encore des vagues notions de la Nubie ancestrale, patrie de Gelase 1er, pape de 492 ˆ 496. Le Royaume du Congo avait Žtabli des relations diplomatiques avec le Vatican et le Portugal. Le fils du roi du Congo, Don Henrique Mvemba Nzinga, fut mme sacrŽ Žvque ˆ Rome en 1518 par le Pape LŽon X de la cŽlbre famille MŽdicis qui entretenait dŽjˆ des relations Žconomiques avec le Congo en important des objets en ivoire et des tissus. Des Žtudiants congolais firent des Žtudes au Portugal et certains y restrent pour travailler et dĠautres apprirent des techniques de navigation qui allaient leur permettre dĠaccompagner les EuropŽens dans lĠexploration des AmŽriques. Ce fut probablement le cas de Mathieu Dacosta. Mathieu Dacosta avait voyagŽ plusieurs fois en AmŽrique du Nord et en Europe avant de travailler avec Dugua de Monts et Samuel de Champlain pour fonder le Canada en 1604 ˆ Port-Royal dans la province actuelle de Nouvelle-ƒcosse et la Ville de QuŽbec en 1608. Monsieur Dacosta qui parlait la langue kongo avait appris le portugais, mais aussi le pidgin basque qui Žtait la principale langue commerciale de lĠŽpoque et le franais.

Au cours de ces nombreux voyages dans ce qui allait devenir le Canada, comme tout Africain intelligent ayant vŽcu dans un monde o il y avait plusieurs langues, il a rŽussi ˆ ma”triser plusieurs langues autochtones, dont le Micmac. On pense que Dacosta peut avoir ŽtŽ prŽsentŽ ˆ lĠŽquipe des explorateurs franais par Marie de Medicis, Žpouse du Roi de France, Henri IV, dont la famille Žtait dŽjˆ en affaires avec le Congo. Le gouvernement du Canada affirme que le talent dĠinterprte et de diplomate de Dacosta ont permis dĠŽtablir les premiers contacts harmonieux entre les premiers Franais et les Autochtones canadiens. Venant dĠune dĠune autre civilisation, Dacosta a rŽussi ˆ mettre en contact les Franais, des EuropŽens et des Autochtones canadiens que tout sŽparait. Aprs lui, les relations ont pris un caractre totalement colonial avec des prŽjugŽs sur les AmŽrindiens. Dans la foulŽe de la cŽlŽbration du 400e anniversaire de la fondation du Canada, des spŽcialistes et nous avons demandŽ au gouvernement canadien dĠhonorer la mŽmoire de Mathieu Dacosta. Son travail est aujourdĠhui commŽmorŽ ˆ lĠHabitation du lieu historique national du Canada de Port-Royal, dans la province de la Nouvelle-ƒcosse, qui est considŽrŽe comme le MusŽe de la fondation du Canada. Il a ŽtŽ crŽŽ aussi le DŽfi Mathieu Dacosta, un programme du gouvernement du Canada qui permet aux jeunes de se familiariser avec le caractre multiculturel du pays, ds sa fondation. Monsieur Dacosta est considŽrŽ comme le pre du multiculturalisme et des relations interculturelles du Canada. Nous avions remarquŽ que le DŽfi Mathieu Dacosta Žtait plus connu au Canada anglais quĠau QuŽbec, alors que Dacosta Žtait francophone. Nous avons alors voulu quĠun hommage plus visible lui soit rendu, surtout dans la Ville de QuŽbec pour le 400e anniversaire de sa fondation. Se basant sur le fait quĠil y avait un Sommet de la Francophonie, une organisation, dont la majoritŽ de membres sont africains, ˆ QuŽbec en octobre 2008, pour souligner le 400e anniversaire de la ville, nous avons convaincu le Maire de QuŽbec, de couler le nom de Mathieu Dacosta dans le bŽton, en nommant une rue ˆ son nom. JĠŽtais Žmu de remettre les documents de la ville ˆ Madame Micha‘lle Jean, Gouverneure gŽnŽrale du Canada, dĠautant plus quĠelle a toujours militŽ pour la reconnaissance de lĠapport des Noirs au Canada.

Madame Micha‘lle Jean, Gouverneure gŽnŽrale du Canada : une brillante femme des AmŽriques et dĠascendance africaine

Samuel de Champlain fut nommŽ Gouverneur gŽnŽral du Canada par le roi de France. DĠaucuns pensent que Monsieur Paul Martin, alors Premier ministre du Canada, a eu en 2005, lĠidŽe de nommer Madame Micha‘lle Jean comme gouverneure gŽnŽrale du Canada aprs lĠavoir vue animer brillamment une soirŽe des prix du Gouverneur gŽnŽral et en pensant ˆ lĠapport de Mathieu Dacosta au Canada et aussi ˆ lĠimportance que prenaient de plus en plus les Noirs aux ƒtats-Unis, notamment aprs sa rencontre avec la SecrŽtaire dĠƒtat, Condoleezza Rice, dont la montŽe et celle de son prŽdŽcesseur, le GŽnŽral Powell, annonaient dŽjˆ lĠarrivŽe du PrŽsident Obama. Monsieur Jean ChrŽtien avait nommŽ Madame Clarkson, dĠorigine chinoise, Gouverneure gŽnŽrale pour se rapprocher de la Chine dont la puissance sĠaffirmait de plus en plus. Plusieurs politologues ont rŽcemment soutenu que la nomination de Madame Jean fut la seule mesure intŽressante de Monsieur Martin comme Premier ministre et qui passera ˆ lĠhistoire. LĠactuelle Gouverneure gŽnŽrale dit tre successeure en ligne directe de Samuel de Champlain et elle peut aussi tre considŽrŽe comme une descendante de Dessalines, digne fils dĠHa•ti et des AmŽriques et de lĠAfrique qui a crŽŽ Ha•ti en 1804 en battant lĠarmŽe de NapolŽon, la plus puissante de son Žpoque et qui Žtait venu de la GuinŽe et donc de lĠancien Empire du Mali. Ce nĠest pas pour rien que la visite en Afrique de Madame Jean et surtout au Mali en 2006 fut triomphale.

Dans les annŽes 1990, Mme Jean a fini par imposer sa marque ˆ la tŽlŽvision, surtout en Žtant chef dĠantenne au nouveau RŽseau dĠInformations (RDI) de la tŽlŽvision de Radio-Canada. Trs engagŽe dans la promotion de la cause de lĠAfrique et de sa diaspora, elle a rencontrŽ son mari lors du tournage dĠun documentaire sur AimŽ CŽsaire comme ils ont tenu ˆ le souligner en 2008 lors de la mort de lĠillustre Žcrivain antillais.

Pour souligner la tenue de la 4e ConfŽrence mondiale sur les femmes tenue ˆ Beijing en Chine en 1995, jĠai prŽparŽ avec lĠAssociation Žconomico-fŽminine multiethnique de Madame Merceds Durosel, un document qui fut le principal ŽvŽnement au QuŽbec pour le 8 mars 1996, JournŽe internationale de la femme et qui a eu droit ˆ un Žditorial du quotidien La Presse de MontrŽal. Pour cette publication, Madame Jean, qui avait obtenu un prix dĠAmnistie Internationale pour sa couverture quotidienne de la ConfŽrence de Beijing, nous avait accordŽ une interview qui fut trs intŽressante. Plus tard Madame Jean finit par devenir chef dĠantenne au rŽseau principal de la tŽlŽvision de Radio-Canada le week-end et puis responsable des informations de midi. Brillante, mais sans concession sur ses principes, elle nĠŽtait pas de celles prtes ˆ tout pour plaire aux patrons. Alors quĠon lĠavait ramenŽe ˆ RDI avec une Žmission quĠelle baptisa de son prŽnom Micha‘lle, ce fut un succs inattendu.

Pour lĠassermentation de Mme Jean comme Gouverneure gŽnŽrale du Canada le 27 septembre 2005, jĠavais publiŽ un article en son hommage dans le quotidien Le Droit dĠOttawa. Aprs la mauvaise foi de certaines personnes qui ne voulaient pas lĠavoir ˆ cette place, elle finit par convaincre les sceptiques en reprŽsentant dignement le Canada ˆ lĠŽtranger, notamment en France o elle a fait grand effet et en se consacrant au pays ˆ la cause des jeunes, des femmes et des peuples autochtones avec qui elle a sympathisŽ en mangeant dernirement un morceau de cÏur de phoque, offert selon la tradition des Inuits. On se souviendra aussi quĠelle a ŽtŽ parmi les rares personnes publiques issues des minoritŽs ˆ avoir dŽnoncŽ les problmes de jeunes Noirs et autres immigrants du quartier MontrŽal-Nord, aprs la mort dĠun jeune dans la confrontation avec la police.

Le prŽsident Obama a changŽ lĠAmŽrique et peut faire de mme pour lĠAfrique

LĠaccueil du PrŽsident Obama par Mme Micha‘lle Jean passera ˆ lĠhistoire. Elle lui a fait remarquer que cĠŽtait extraordinaire que deux personnes dĠascendance africaine puissent tre chefs dĠƒtat des deux plus importants de lĠAmŽrique du Nord. Le PrŽsident Obama lui aurait rŽpondu que cĠŽtait la preuve que le monde avait changŽ et quĠil fallait sĠen rŽjouir.

Le PrŽsident Barack Obama et la Gouverneure gŽnŽrale, Mme Micha‘lle Jean

En 2007, lorsque Obama annona sa candidature ˆ la prŽsidence des ƒtats-Unis devant la LŽgislature de lĠIllinois comme son modle le PrŽsident Lincoln qui Žtait aussi un Žlu de lĠIllinois et qui avait aboli lĠesclavage, il avait dŽjˆ mis au point un nouveau systme, une espce de mouvement populaire avec des jeunes Blancs nŽs aprs la pŽriode de la sŽgrŽgation et qui avaient c™toyŽ les Noirs dans les Žcoles et avec qui ils partagent la musique populaire amŽricaine, de groupes de Noirs trs progressistes et dĠautres mouvements sociaux. Cette alliance a eu comme particularitŽ de pouvoir rŽunir des fonds en faisant des petites contributions sur Internet et qui ont mis Monsieur Obama ˆ lĠabri des besoins financiers. Madame Hillary Clinton soutenue par lĠestablishment du parti Žtait sžre quĠObama, candidat noir, serait ˆ court dĠargent. Elle fut surprise de constater que cĠest elle qui manquait dĠargent. Elle a mme dž demander ˆ Obama, avant de se rallier ˆ lui, aprs la victoire ˆ lĠinvestiture, de lĠaider ˆ payer ses dettes de campagne. Avec lĠappui du clan Clinton, de latinos amŽricains qui avaient dĠabord soutenus Madame Clinton, de catholiques amenŽs par le candidat vice-prŽsident Biden et par le clan Kennedy et beaucoup dĠautres minoritŽs et de jeunes Blancs de la premire heure, Obama a pu constituer une coalition gagnante. Monsieur Obama a changŽ le cours de lĠhistoire des ƒtats-Unis, des Noirs, de lĠAfrique et du monde. Il est lĠaccomplissement suprme de la lutte des Noirs pour leur intŽgration ˆ la sociŽtŽ amŽricaine dont ils ont fini par influencer la culture populaire et du gŽnie africain qui a su sĠimposer mme dans un milieu trs hostile, et on souhaite quĠil sĠŽpanouisse de plus en plus en Afrique mme.

 

Magazine Transatlantique
5948 Hochelaga
MontrŽal, QuŽbec, Canada, H1N 1X1
TŽl.: 514 253-5478
TŽlŽc.: 514 253-5478
Internet: /index.html
Courrier Žlectr.: info@magazinetransatlantique.com