Accueil

Magazine Transatlantique

Le développement, la francophonie,
le monde et nous
  Tél.: 438 843-4438    Télécopie: 514 253-5478  Contactez-nous
Retour

En dépit des apparences, le Président Obama, qui soutient Hillary Clinton son ex adversaire à la course à la présidence américaine en 2008, contre Donald Trump qualifié d’anti-musulman et d’anti-latino et qui a rendu hommage Muhammad Ali célèbre pour son combat de Kinshasa en 1974 oublié par le gouvernement actuel du Congo, dirige un pays de plus en plus tolérant et influence le monde, au moment oú au Brésil oú il ya 52% des Noirs des Blancs se disputent le pouvoir.

Par
Kanyurhi T. Tchika, analyste politique occasionnel pour la Voix de l’Amérique qui le considère comme spécialiste de relations inter-raciales aux États-Unis et de l’Afrique, président du Magazine Transatlantique, auteur du livre « Aperçu de l’apport de l’Afrique et de sa diaspora du monde », personnalité de La Presse/Radio-Canada pour la semaine du 27 février 2012 pour avoir fait nommer une place en hommage à l’esclave Marie-Josèphe Angélique.

obama et Trudeau
Président Obama et 1er Ministre Trudeau
J’ai eu l’honneur de commenter pour la Voix de l’Amérique la première visite officielle du président Obama au Kenya le pays d’origine de son père. Depuis quelques années on parle beaucoup de la mort de plusieurs hommes noirs non armés tués par des policiers aux États-Unis. La télévision française a récemment soutenu que depuis l’élection du Président Obama, les groupes racistes se sont multipliés aux États-Unis jusqu’à atteindre le chiffre de 900. On a l’impression que plusieurs pays occidentaux profitent de l’actuelle situation pour tenter de se moquer des États-Unis dont ils ont toujours redouté la puissance et l’influence mondiale en faisant croire que depuis l’arrivée d’Obama rien n’a changé pour les Noirs américains. Le Président Obama a lui-même critiqué récemment cette attitude en soulignant qu’il faut être de mauvaise foi pour penser que rien n’a changé aux États-Unis dans les relations raciales depuis plusieurs années. Comme certains spécialistes, j’ai soutenu depuis longtemps que l’arrivée du Président Obama allait provoquer une réaction de mouvements racistes qui considèrent cet événement comme la preuve de leur échec. La plupart des actes commis actuellement doivent être considérés comme des combats d’arrière-garde au moment où grâce aux Noirs et à d’autres minorités la société américaine s’est transformée et que dans une vingtaine d’année les Blancs seront minoritaires.



Les esclaves ont créé à Congo-Square à la Nouvelle-Orléans, les bases de la musique américaine moderne qui a transformé la culture populaire américaine devenue afro-occidentale et qui a abouti à l’élection du Président Obama.

Kimba
prophètesse Kimpa Vita

congosquare Congo Square
Souvent quand on parle de Noirs américains, on a tendance à oublier qu’ils ne forment que moins de 15% de la population américaine alors qu’au Brésil les Noirs represent 52 % mais ils n’ont aucun pouvoir. L’I nfluence Des Noirs Américains est telle que plusieurs personnes pensent souvent qu’ils représentent plus de 30% de la population, surtout si on se rend compte de leur présence à la télévision, dans la musique, la religion, les sports et maintenant de plus en plus en politique et dans les affaires, surtout après l’arrivée du Président Obama. Depuis que les États-Unis ont racheté la Louisiane à Napoléon en 1803 après sa défaite en Haïti devant les troupes du Général Dessalines, les esclaves surtout ceux qui venaient de l’ancien Royaume du Congo, inspirés par les enseignements de la prophétesse Kimpa Vita exécutée en 1706 pour avoir fondé son Église, ont mélangé des rythmes africains aux cantiques chrétiens qu’ils connaissaient déjà dans leur pays déjà christianisé. Cette opération s’est déroulée surtout le dimanche après-midi, la seule journée où les esclaves n’avaient pas de corvées et pouvaient aller danser et chanter à un endroit qu’ils ont baptisé Congo Square. Ce mouvement a donné naissance à une nouvelle musique dont sont issus le Jazz et le Blues comme le souligne une pancarte collée sur Congo Square. Après l’apparition des Églises noires comme celle de Charleston en 1819, il y a eu les Negro Spirituals et le Gospel qui ont été transmis aux Églises protestantes blanches, surtout évangéliques.

Avec le Mouvement de Droits civiques conduit par Martin Luther King, les Noirs ont fini par avoir leurs droits aux États-Unis et aujourd’hui, plus personne ne doute que la musique américaine qui se répand dans le monde entier vient des anciens esclaves africains. Dans le domaine économique les Noirs américains n’ont commencé à prendre leur place qu’au début des années 1990 en dirigeant des entreprises comme American-Express, Time Warner, propriétaire de la célèbre télévision CNN, City Bank et même plus récemment la NASA avec le Général Charles Bolden. Le Président Obama à qui personne ne donnait de chance de réussir sa campagne en 2008, a surpris tout le monde en gagnant la présidence du pays le plus puissant de l’Occident et du monde, parce qu’il avait compris avant tout le monde les changements opérés dans les relations raciales aux États-Unis, à cause de la musique comme le Rap qui réunit tous les jeunes américains, peu importe leur origine, les femmes qui se montrent ouvertes à la nouvelle société américaine et les Latinos et les autres minorités qui prennent de plus en plus de place. Avec intelligence, Monsieur Obama a su réunir cette coalition gagnante qui lui a permis de faire aussi un deuxième mandat. Avec l’autorisation par la Cour suprême du mariage gai aux États-Unis, c’est la preuve que les États-Unis sont de plus en plus tolérant, comme l’a souligné récemment le journaliste Alexandre Sirois de La Presse de Montréal et les forces conservatrices perdent de plus en plus de terrain. Donc ce n’est pas pour rien que le jeune terroriste de Charleston a accusé les Noirs de prendre trop de place dans son pays, comme pensent beaucoup de groupes racistes qui se radicalisent de plus en plus. La police et l’Armée sont de corps où certaines personnes déséquilibrées essaient d’aller chercher une certaine sécurité. Il n’est donc pas étonnant qu’il y ait des policiers déviants qui tirent sur des Noirs pour se venger de la réussite du Président Obama. Les Noirs américains ne sont pas à plaindre : les États-Unis sont le seul pays occidental à avoir donné beaucoup de place à ses minorités raciales, jusqu’à en sortir un président. Ils sont surtout à imiter et à encourager à renoncer à la culture des armes à feu et à ccombattre la pauvreté.

A l’international le président Obama a renoué avec Cuba et l’Iran : ce qui a poussé le chef de l’Église orthodoxe russe pour la première fois depuis 1054 à rencontrer le pape François à Cuba. Le président Obama est en train de mettre fin à la guerre au Congo en obligeant le président du Rwanda à ne plus se mêler des affaires internes du Congo et veut, par le décret du 08 juillet 2014, démocratiser le Congo Kinshasa deuxième pays francophone du monde et qui sera le premier en 2020 et qui aura 200 millions d’habitants en 2050 et ayant le plus grand potentiel économique du continent, et oú des entreprises canadiennes ont plus de 5 milliards d’intérets miniers. Le Congo a gagné en février 2016 le championnat d’Afrique des Nations de football (CHAN) au Rwanda comme en 1959 les Congolais avaient gagné un match contre les colons belges, une victoire qui a ouvert la voie à l’indépendance du pays avec l’appui des Etats-Unis qui les remerciaient pour l’Uranium de la première bombe atomique et d’avoir libéré l’Ethiopie de l’occupation italienne en 1941.
couillardMuhammad Ali

Il est regrettable que le gouvernement du Congo n’ait même pas souligné la mort de Muhammad Ali alors qu’il a fait connaitre le pays dans le monde entier et au moment ou il était encore le pays le plus riche et le plus puissant d’Afrique avant que des erreurs politique économique et une guerre absurde ne le détruisent. Nous avions fait une emission avec la Voix de l’Amérique sur les 40 ans de ce combat en 2014. Il faut transformer le stade l’ex stade du 20 mai en un musée Muhammad Ali sur les relations entre les États-Unis et l’Afrique.

couillard1er ministre Couillard et Madame Anglade
Félicitations au premier Ministre Philippe Couillard du Québec d’avoir nommé madame Dominique Anglade ministre de l’Économie et de l’Innovation et des Exportations. Madame Anglade est une ingénieure et MBA dont les parents, deux intellectuels sont morts dans le tremblement de terre en Haiti en 2010 et que nous avons fait inscrire sur la liste des personnes à honorer par la Toponymie du Québec.


Harriet
Harriet Tubman
On espére que le premier Ministre du Canada monsieur Justin Trudeau se souviendra de Mathieu DaCosta confondateur noir du Canada en 1604 en nommant un ministre parmis ses 6 députés noirs. Il faut se souvenir que le chemin de fer clandestine, un systéme qui faisait passer les esclaves vers la liberté de madame Harriet Tubman qui va être la première femme à figurer sur un billet de banque américain, arrivait au Canada notamment en Ontario et au Québec dans la region de Saint-Armand don’t nous avons déjà parlé à Radio Canada.

femme
Madame Loretta Lynch ministre de la justice
homme
Jeh Johnson ministre de la sécurité intérieure



Retour