Kanyurhi T. Tchika

 

Aperçu de l’apport de l’Afrique et de sa diaspora au monde

 

Magazine Transatlantique / livres

5948 Hochelaga
Montréal, Québec, Canada, H1N 1X1
Tél.: 438 843-4438 Téléc.: 514 253-5478
Internet: /index.html
Courrier électr.: info@magazinetransatlantique.com

 

© Magazine Transatlantique / Livres

Tous droits réservés pour tous les pays
dépôt légal - troisième trimestre 2009.
Deuxième édition.

Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

ISSN387-802

 

En mémoire des victimes de la Traite négrière et des millions de victimes innocentes de l’absurde guerre au Congo-Kinshasa

À mes parents pour m’avoir appris le sens de l’honneur et du service d’autrui.

À mon frère qui a choisi une autre voie au service du prochain.

À mesdames Ambroise, Camara, Durosel, Guerrier, Laurent, Obonga, Maboungou, Pagé, Sullivan, Sutter, Tessoum, aux messieurs Abdou, Arcelin, Bazuzi, Chirha, Doutetien, Francisque, Kalum, Kanamby, Kiendrebéogo, Leclerc, Likongo, Lututala, M’Bokolo, Manduma, Mbikay, Mbing, Migabo, Mougnan, Mukulu, Mushagalusu, Nzogu, Paluku, Piché, Ruhamanyi, Saint-Denis et Zoloshi pour leur humanité.

À tous mes compagnons d’infortune et de fortune.

 

Yes, We Can

Président Obama

 

Entre l’esclavage et la liberté, il n’y a pas de compromis

L’Afrique écrira sa propre histoire

Patrice Lumumba

 

Il nous faut inventer une Afrique capable
de créer des idées et des biens

Sony Labou Tansi (1947-1995)
14 ans déjà, nous ne t’avons pas oublié. Matondo (merci)

 

*************************************************************************************************************************************

Couverture avant
Couverture arrière

*************************************************************************************************************************************

APERÇU DE L’APPORT DE L’AFRIQUE ET DE SA DIASPORA AU MONDE

 

Un citoyen du Ghana a dit du Président Obama lors de sa première visite officielle en Afrique noire: « Avant lui, nous étions considérés comme des animaux. » Il faisait ainsi allusion au traumatisme et au préjugé de couleur nés de la Traite négrière. C’est probablement à cela qu’ont pensé aussi le pasteur Jackson, ancien candidat à la présidence des États-Unis et Mme Oprah Winfrey, reine de la télévision américaine en pleurs à l’annonce d ela victoire d’Obama le 4 novembre 2008. Leurs larmes ont effacé ma peine ressentie en visitant avec d’importants leaders noirs américains le site de Gorée au Sénégal où l’on embarquait des esclaves pour les Amériques.

Mon reportage sur la Voix de l’Amérique au sujet de la première visite officielle à l’étranger du Président Obama, au Canada, a été très apprécié, surtout en Afrique : j’avais souligné que le président avait été accueilli par la Gouverneure générale du Canada, Mme Michaëlle Jean, qui a aussi des ancêtres africains. Mathieu Dacosta, cofondateur du Canada, en 1604 était originaire de l’ancien Royaume du Congo, comme plus tard, des esclaves qui ont créé à Congo Square à la Nouvelle-Orléans les bases de la musique américaine qui a fini par produire une culture populaire américaine afro-occidentale qui, avec l’héritage de la sagesse de Martin Luther King, a permis l’élection du Président Obama dont le père était issu de la civilisation du swahili, la plus importante d’Afrique.

D’autres exploits des civilisations africaines méritent d’être contés pour confondre des sceptiques comme M. Samuel Huntington, qui dans son livre Le choc des civilisations, écrivait que les Noirs américains menacent l’identité du pays et que l’Afrique n’avait rien à apporter au monde et comme le prix Nobel de médecine James Watson qui a eu le culot même en 2008 de douter de l’intelligence des Noirs.

Né au Congo-Kinshasa, Kanyurhi T. Tchika écrivit à 15 ans sa première œuvre littéraire, Un jeune homme capricieux, une pièce de théâtre qui fut représentée par ses condisciples. En 1978, sa seconde pièce, Impasse, fut créée par ses camarades de l’Université de Kinshasa. Éditée à Montréal en 1987, elle a été jouée dans plusieurs pays africains. Son roman, La Dynastie présidentielle, édité à Montréal en 1993, et en réédition, avait des allures prémonitoires et est étudié dans plusieurs universités.

Titulaire d’une maîtrise en droit public et militant des droits humains, M. Kanyurhi T. Tchika a assisté au procès de Klaus Barbie en 1987 à Lyon et il a été membre de la délégation américaine au premier Sommet africain/africain-américain tenu à Abidjan en Côte d’Ivoire en avril 1991. M. Kanyurhi T. Tchika était l’invité principal de l’émission de la Voix de l’Amérique sur la chute du régime de Mobutu en mai 1997 dans laquelle il avait prédit les malheurs actuels du Congo-Kinshasa.

Kanyurhi T. Tchika est aussi président du Magazine Transatlantique qui traite des relations entre l’Afrique, l’Amérique et la Francophonie, qui a publié plusieurs numéros sur la coopération internationale en français, en anglais et même en espagnol et disposant d’un site Web consulté par des milliers de personnes par semaine.

 

*************************************************************************************************************************************

Table des matières

I- Introduction ........................................................ 1
II- De la vallée du Rift, berceau de l’humanité et de la famille Obama au Swahili, la langue autochtone la plus parlée en Afrique en passant par le système de calcul d’Ishango, le plus vieux du monde ........................................................... 6
III- L’Égypte ancienne et la Nubie, deux grandes civilisations négro-africaines .............................. 19
IV- Tsippora, l’épouse nubienne qui a initié le prophète Moïse au Judaïsme .............................. 27
V- La contribution des Africains à la formation de l’Europe et de l’Occident: l’empereur romain Caracalla, le pape Gelase 1er et la civilisation musulmane tolérante de l’Andalousie ................. 32
VI- Le pape, l'Église et l'Afrique: le pape Gélase 1er et saint Maurice étaient noirs .............................. 39
VII- L’Éthiopie et le mouvement rasta ...................... 49
VIII- L’empire du Mali : le premier plus important État musulman de l’Afrique noire et ouvert sur le monde ............................................................ 53
IX- Le Royaume du Congo: le premier État d’Afrique noire à avoir entretenu des relations diplomatiques avec l’Europe et dont les descendants ont posé les bases de la musique américaine moderne ........................................... 60
X- Déclaration d'Indépendance d’Haïti .................... 70
XI- La loi Taubira reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité ..................................... 71
XII- Le général Jean-Jacques Dessalines, l’homme qui a fait l’indépendance d’Haïti et qui a contribué à la décolonisation de l’Amérique latine qui a obligé l’Angleterre et les États-Unis à abolir l’esclavage ............................................. 76
XIII- Du général Abraham Hanibal chef de l’armée russe à son descendant Pouchkine le plus grand poète russe ......................................................... 93
XIV- La dynastie des Dumas ...................................... 99
XV- Les Noirs au Canada: De Mathieu Dacosta à Madame Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada .......................................................... 107
XVI- Le président Barack Obama et l’émergence politique et économique des Noirs américains .... 125
XVII- Félix Éboué, l’homme qui a rallié à la France libre et au général De Gaulle le premier territoire et la première armée ........................................... 157
XVIII- Le Panafricanisme, la Négritude et les pères des indépendances africaines .................................... 165
XIX- Prix Nobel et savants .......................................... 173
XX- Comment ressusciter le Congo-Kinshasa et lui insuffler la force nécessaire pour développer le plus important potentiel économique de l'Afrique ? ........................................................... 182
XXI- Conclusion ......................................................... 214
XXII- Brève bibliographie ............................................ 219
XXIII- Annexes ............................................................. 221
- Black Caucus ou députés noirs américains ..... 221
- Maires noirs des villes de plus de 400 000 habitants ......................................................... 222
- Universités et collèges noirs ........................... 224
- Discours du président Obama au Ghana ........ 228